Le Saint-Bock a sorti la R.I.P. et la R.I.P. Bourbon dernièrement. La R.I.P a pour acronyme Russian Imperial Porter, comme dans « Porter de type impériale de Russe ». Puisque c'est brassé chez Brasseurs du Monde, on suppose que les points de vente qui servent la microbrasserie de Saint-Hyacinthe ont potentiellement aussi cette bière sur leurs tablettes. On pense aux dépanneurs spécialisés, ainsi que des épiceries, tel que vu dans un IGA par exemple.

La R.I.P. est un coup de coeur du Saint-Bock, elle est brassée depuis un certain temps. On peut se rappeler qu'elle a gagné le prix Platine en 2009 et le prix Or en 2010 au concours MBière Greg Noonan du Mondial de la Bière.

Il y a eu également la R.I.P. Brett qui est un peu moins intéressante et différente. Il faut dire que les bretts dans un porter, ou un stout, ce n'est pas dans mes cordes. Autant que les bretts peuvent être un délice dans une saison (ou bien d'autres styles, par exemple), dans une bière noire ça m'a toujours donné l'impression d'une infection.

Il y a eu aussi la R.I.P. Ultimate, une version vieillie six mois en barrique de porto. Elle a été offerte à un anniversaire du Saint-Bock en 2010. Mes notes ont été simplement : « Très bonne bonne bière avec du corps. Goûtée à l'anniversaire du St-Bock. Donnée une moins bonne note que la R.I.P. car il me semble qu'elle goûte plus l'alcool. » Disons que la critique de bière n'a pas toujours été pris au sérieux.

Bref, tel que mentionné, cette fois-ci, il y deux versions de la R.I.P., mais offertes dans deux formats différents : la R.I.P. régulière et la R.I.P. Bourbon. La R.I.P. Bourbon est offerte en bouteille de 330 ml et aussi dans une bouteille en forme de crâne de 375 ml. Cette dernière version est limitée à 989 bouteilles.

On a goûté la version normale de la R.I.P. et la version bourbon. Les deux bières l'une face à l'autre ont le même aspect. Très foncées, elles n'ont pas de collet qui reste en place. Elles ont toutes deux le même taux d'alcool de 14.5%, même si l'une est une version bourbon.

La première, la R.I.P. normale, est plus mince en texture. L'amertume y est aussi plus présente. On y goûte le chocolat, un peu noisette et même des amandes. Un côté grillé et torréfié. L'alcool n'y paraît pas beaucoup malgré ses 14%. Des notes de toffee et de café font également leur apparition.

Pour ce qui est de la deuxième version, celle au bourbon, elle est définitivement meilleure. Les cinq mois passés en fût de bourbon ont grandement aidé à la cause. Évidemment, on goûte le bourbon avec un côté plus sucré rappelant le caramel et toffee. L'arôme classique des bières maturées en barriques de bourbon ont cette délicate vanille et celle-ci n'est pas laissée pour compte. On peut également y trouver un confit d'orange, un peu comme on le retrouve dans un Grand Marnier. Elle est d'une complexité appréciable.

Considérant le deux dollars de différence de prix entre les deux versions, celle au bourbon en vaut la peine. C'est quand même intéressant de les goûter côte à côte. Ce sont quand même des bières dispendieuses considérant les petites bouteilles. Il faut dire qu'au-delà des 12%, elles sont plus fortement taxées.

R.I.P.

Apparence Arômes Goût Texture Note globale
2.5/5 3/5 3/5 4/5 70 %

R.I.P. Bourbon

Apparence Arômes Goût Texture Note globale
2.5/5 3.75/5 4.25/5 4.25/5 85 %

Prix :

  • R.I.P. : 12.99$ pour 330 ml
  • R.I.P. Bourbon : 14.99$ pour 330 ml
  • R.I.P. Bourbon le crâne : 23.99$ pour 375 ml

Pour commenter ou pour apporter des corrections à cet article, vous pouvez le faire sur la publication Facebook.