Après le franc succès qu'a succité la version Hérission Édition Tranquille, voilà que Trou du Diable récidive avec son dernier assemblage de bières, L'Ours Édition Tranquille1, l'assemblage 130916, ou ce qui serait L'Ours #18.

Plusieurs personnes avaient relevé ce problème sur le fameux groupe Facebook Capsules Bière2. Isaac Tremblay, co-fondateur et directeur du développement des affaires chez Trou du Diable, a répliqué avec une vidéo, démontrant un brin de scepticisme envers les consommateurs, où il ouvre une bouteille et montre son effervescence.

Mettant en doute les dires de badauds et croyant Isaac Tremblay qu'il s'agissait de cas isolés, j'ai pris la chance de débourser 15.24$ pour le vérifier.

J'aurais pu tomber sur une bouteille parfaitement effervescente, comme on le voyait dans la vidéo et l'histoire aurait pris fin à ce moment en écrivant un article élogieux. Malheureusement, c'est effectivement un problème de sous-saturation que j'y retrouve également.

Quand on verse la bière couleur paille dans le verre, on voit les bulles remonter et créer un mince collet. Par la suite c'est le désert dans le verre. Plus aucune bulle de visible.

Objectivement, qu'en est-il ?

Sinon, pour la bière, comment elle est si on met de côté ce problème ?

On sent des belles arômes de ferme rappelant les notes d'une bière sûre. Un aspect fruité avec des raisins et un zeste franc remontent. Quand on y remet le nez, des notes d'oxydation apparaissent.

Au goût, c'est un peu fade. Les saveurs fruitées et un peu acidulées y sont, mais difficile d'aller plus loin. Le côté oxydé revient en force en finale.

Question texture, c'est le calme plat. On perçoit quand même une certaine rondeur, mais c'est relativement mince en bouche. Comme s'il manquait un je-ne-sais-quoi. Des bulles peut-être. Difficile à dire, mais puisqu'il s'agit de l'Édition Tranquille, on sent effectivement une bière paisible.

Deuxième bouteille

Après avoir échangée la bouteille chez le détaillant, une deuxième bouteille s'est avérée plus carbonatée. Ça reste quand même une faible carbonatation. Le côté oxydé y est toujours, mais moins prononcé. Le reste se passe bien, ça goûte bon et ça se boit bien.

Voici l'évaluation selon la deuxième bouteille :

Apparence Arômes Goût Texture Note globale
3/5 3.75/5 2.75/5 2/5 60 %

Prix payé : 12.99$ pour 750 ml, avant taxes et consignes.


1) Il n'y a pas vraiment d'Édition Tranquille de L'Ours, c'est simplement un clin d'oeil à l'Hérisson Édition Tranquille qui était sous-saturée et flat.
2) Le post de Capsules a été supprimé dans un élan de censure. Ayant participé aux discussions, les échanges semblaient polis et courtois. Ce geste de censure me semble injustifié, sauf peut-être pour préserver l'image de Trou du Diable considérant que si des commentaires étaient irrespectueux, on aurait pu supprimer que ceux-là. Mise à jour: c'est l'auteur du post lui-même qui l'a supprimé.