L'inspiration de la bière

Sortie après la Super A d'Auval, la Nordet IPA se révèle être une version moins alcoolisée en taux et en goût que sa grande soeur. Elle est décrite comme une IPA du nord-est, ce qui évoque tout naturellement la Gaspésie, endroit où est établi Auval. Par contre, il s'agit plutôt d'une IPA d'inspiration de Nouvelle-Angleterre (New-England, aussi dans le Nord-Est des États-Unis). Quand on pense à cette tendance, on pense à Trillium ou encore Tree House (toutes deux au Massachusetts) qui font des IPAs très fruitées, juteuses, qui jouent beaucoup en aromatique, en utilisant des houblons à dominance fruitée, tout en ayant une texture plutôt soyeuse et une couleur lumineuse, trouble et opaque. On peut penser aussi à la tendance des IPAs vermontoises avec Hill Farmstead, The Alchemist ou bien Lawson's Finest Liquids.

La bière

C'est une bière élégante avec un beau collet, qui ne se maintient pas très longtemps, mais initialement d'une belle générosité. D'un jaune pâle très lumineux, la bière ne présente pas de carbonatation à vue d'oeil.

La Nordet IPA ne se démarque pas beaucoup du style tel que décrit plus haut, c'en est une interprétation assez juste. Elle y reste gracieusement avec ses arômes de mangues, pêches, papayes, clémentines, avec une pointe herbale. L'amertume y est, de légère à moyenne, mais ce n'est clairement pas la vedette dans cette bière. On veut mettre de l'avant les arômes. Les houblons Colombus, El Dorado et Vic Secret ont été utilisés pour arriver à ce résultat. C'est du bon jus comme on dit.

La texture est somptueuse et douce, ayant un corps enveloppant, un peu justement comme le serait un jus d'orange sans pulpe, mais sans le côté sucré qui vient avec. Pour la texture on peut par exemple ajouter de l'avoine, du blé, etc. Auval n'a pas voulu vraiment préciser quel était la technique. La finale est juste, pas trop longue, pas trop courte, elle nous donne le goût de boire la prochaine gorgée.

La Nordet est une bière en constante évolution. Comme justement les houblons ne sont pas les mêmes d'un brassin à l'autre, ceci permet à la brasserie d'expérimenter. La même chose se produit avec la texture dont les techniques peuvent évoluer au fil du temps.

Le hype

Une telle bière est victime d'un hype certain, tout comme les autres bières d'Auval d'ailleurs. C'est en partie dû à sa rareté, outre le fait que c'est une bière excellente. Auval a eu tendance à réserver sa distribution que dans l'Est du Québec cet été, ce qui est une stratégie noble, considérant les petits brassins. Alors qu'ils ne pourraient pas satisfaire tout le monde, gâter les régions éloignées, et peut-être motiver le tourisme dans ce coin de pays, est une bonne idée. Évidemment, ça plaît moins à ceux qui sont dans les régions plus à l'Ouest de la province tel que Montréal. Ne sachant pas si ça y est pour quelque chose, on a vu plusieurs personnes aller visiter la Gaspésie cet été... Certainement plus que d'habitude, plus que les autres années précédentes.

Pour ce qui est de Montréal, elle a quand même eu sa part. Le Pub du Pit Caribou à Montréal en a reçu cet été, pendant Un mardi Auval. On peut vous affirmer qu'elle n'est pas restée longtemps disponible, même si l'événement était en pleine semaine (il faut dire que l'été aide à avoir soif !) À ce moment, la Nordet avait été servie en fût avec la C-12 Pivo, également en fût, ainsi que la Framboëse et la Espinay, toutes deux en bouteille.

La deuxième vague a déferlé à Montréal récemment alors que cette fois-ci la Nordet IPA était enfin disponible en bouteille dans la région du sud du Québec. La distribution était accompagnée de la Espinay et la Arrière-Pays. Encore une fois, les stocks ne sont pas restés longtemps. Le dépanneur spécialisé en bière, Le Peluso, a relâché les bouteilles vers 16h et vers 17h30 il n'y avait plus rien. Ça sert à quoi parler d'une bière qui n'est plus disponible, direz-vous ? Pour la prochaine fois.

Certains disent au bout du compte que ce n'est que de la bière, pourquoi tant d'efforts et de temps, parmi les détours, les files d'attente et les possibles déceptions de se buter contre une tablette vidée pour s'en procurer ? Au bout du compte, il s'agit d'une motivation différente pour chacun, certains vont privilégier le plaisir qu'ils auront à ouvrir la bouteille qu'ils sont seuls à avoir obtenu devant des amis. D'autres apprécieront certainement le travail de qualité qui se trouve derrière chaque produit. La crédibilité en cette matière n'est plus à faire, on sait que lorsqu'on achète un produit Auval qu'on ne tombera pas sur une bière défectueuse. Une motivation supplémentaire sachant que le temps investi ne sera probablement pas perdu finalement.

IPA comparables

Il n'y a pas une tonne d'autres exemples de IPAs comparables au Québec annoncés. Dans la série Cyclope de Dunham, la Thêta se rapprocherait aussi de ce style avec ses arômes fruités et sa couleur voilée. Comme le style expressément d'IPA du Nord-Est est plutôt récent, on parle plutôt généralement d'IPA américaine au sens plus large. Ceux qui s'intéressent aux différents styles d'IPA américaines, connaissent la West-Coast IPA, représentée ici par la Yakima IPA du Castor ou encore la IPA américaine de L'Hermite.

Il y aurait peut-être la IPA de la Microbrasserie Les Trois Mousquetaires qui pourrait s'en approcher ? Sans en être vraiment certain, car le côté fruité y est bien avec la couleur et les arômes, mais on se penche plus vers un côté floral également.

On en parle beaucoup

Cet article est en préparation depuis la dernière sortie de la Nordet à Montréal, mais aujourd'hui on s'est donné un coup de pied au derrière pour le publier. C'est qu'on parle beaucoup d'Auval et cette petite micro semble faire l'unanimité au sein de la communauté brassicole.

Voici quelques endroits qui en parlent pour continuer votre lecture:

Mot de la fin

La Nordet IPA apporte une tendance certaine, on peut être pour ou contre le hype qu'il provoque, mais chose certaine, elle en vaut la chandelle. Le principal défaut de cette bière est sa disponibilité. Par contre, si vous en voyez l'annonce dans votre coin, courrez vous la procurer. À cet effet, je vous invite à aller sur le groupe Facebook Auval Spotter qui recense les livraisons à travers le Québec. Les bières houblonnées sont brassées en alternance et, pour le moment, il semble que le prochain brassin soit prévu vers le mois mars ou avril prochain selon Auval.