La Microbrasserie Pit Caribou a sorti il y a quelques semaines, une bière entièrement fabriquée d'ingrédients québécois. Une offrande à ce que le terroir de la province peut nous offrir. L'aspect inusité, outre le malt et le houblon d'ici, c'est la levure qui a été recueillie près de la microbrasserie, en Gaspésie.

Rechercher une levure typiquement québécoise

L'idée de base de La Flore du Québec est de mettre de l'avant une levure sauvage qui a été recueillie en territoire québécois. Pour des recettes de bières, un choix assez imposant de souches de levures s'offre aux brasseurs, et selon le style que l'on veut produire, cela aura une influence sur ce choix.

Par contre, peu de souches sont typiquement québécoises. Nous avons eu l'initiative du style de bière 100% québécois, la annedda (nommée Annedd'ale auparavant) qui est basée sur la levure Jean-Talon.

Pour cette levure gaspésienne, il s'agit d'une souche de saccharomyces cerevisiae, utilisée pour les bières de fermentation haute (ales). On peut lire sur la bouteille qu'elle fut « récoltée sur le bois d'un cerisier par l'herboriste de Pit Caribou [...] environ à 10 km de la brasserie ».

Une collaboration différente

Quand on parle de collaboration dans le monde brassicole, on parle surtout d'une bière créée par plusieurs brasseries ensemble. Cette fois-ci c'est différent. La collaboration y va avec le monde scientifique que peut apporter Le centre de recherche sur les biotechnologies maritimes.

C'est plus de 80 échantillons qui ont été récoltés à divers endroits sur la péninsule gaspésienne, mais seulement 35 ont révélé un potentiel pour la fermentation de la bière par une caractérisation génétique et 26 d'entre elles ont été de type Saccharomyces cerevisiae.

C'était dans les rêves de Francis Joncas, maître-brasseur à la microbrasserie de L'Anse-à-Beaufils, que de collaborer avec des experts scientifiques pour isoler une levure sauvage du Québec.

Parlons de la bière

La bière, offerte en format 750 ml, est une saison qui titre à 5%.

La bière est d'une couleur ambrée/dorée quand même assez foncée dans le spectre des bières saison, elle est coiffée d'un généreux collet très blanc qui persiste bien.

Les arômes sont ceux d'une levure belge, le côté épices de celles-ci en rappelle les flaveurs. Elle prend beaucoup de place dans le spectre des arômes, ce qui en fait une levure offrant une belle complexité. Un aspect floral, pain et un peu malté en ressort également. Le côté « pain » est peut-être dû à l'ajout de blé cru dans sa composition.

La bière semble plutôt sucrée d'abord, mais en réalité elle s'avère une bière plutôt sèche. Elle est très rafraîchissante quoiqu'on ne se verrait pas en boire une grande quantité. Le goût est un écho aux arômes avec les épices, rappelant le côté poivré et le floral, rappelant le miel.

Il y une belle texture enveloppante, pas trop lourde, mais loin d'être croustillante.

Il faut noter qu'il y a un fort dépôt dans le fond de la bouteille. Il faut donc verser en conséquence, soit en renversant la bouteille avant de servir, soit en laissant un fond dans la bouteille qui pourra être divisée entre les verres en service.

Arômes Apparence Goût Texture Note globale
3.75/5 4/5 3/5 4.5/5 75 %

Prix payé: 15$

Articles et sources relatifs au sujet

Mise à jour

  • Ajout de la vidéo qui explique le processus de sélection de levure.