Dans les belles surprises que l'on peut avoir dans une microbrasserie, des fois certaines bières valent la peine d'être soulignées et la Manitou Café c'en est une. Il s'agit d'une Impériale Stout au café qui titre à 11.9% d'alcool. Elle était déjà disponible au début mars, mais là en y goûtant à nouveau ce weekend dernier, on se devait d'en parler.

Une affaire de C8H10N4O2 et de N

Cette bière se targue d'un collet couleur café-crème très généreux... Peut-être trop généreuse pour les serveurs, mais ils prennent le temps de vous là servir au moment où elle est parfaitement coiffée. L'effet de l'azote* se fait voir et demande un temps supplémentaire de service. Le collet est somptueux, il a un aspect crémeux et duveteux avec sa composition de très fines bulles.

La texture est superbe. C'est également dû au fait qu'elle est poussée à l'azote. Il semblerait que cet aspect fait partie intégrante du produit, que l'on insiste pour la servir dans cette condition. C'est ce qui explique qu'elle n'est pas offerte en bouteille ou en cruchon. C'est bien dommage, avec ses 11.9% d'alcool, c'est le genre de bière que l'on voudrait boire à la maison tranquille. C'est quand même louable de vouloir la servir de tel façon pour une expérience complète. Une raison de plus pour s'attabler à MaBrasserie.

Une grosse bière pour les temps pluvieux ?

![](/content/images/2017/05/1I0A1291.jpg)

Les arômes de café sont intensément présents, de quoi plaire à l'amateur de cette boisson autrement stimulante. On perçoit également des saveurs de mélasse-chocolat-vanille.

Au goût c'est une bière qui met évidemment le café en vedette. Une bonne impression de café de qualité semble s'y trouver, dans le corsé avec une belle amertume. La bière nous offre presque des élans d'expresso. Malgré l'intensité du café, d'autres arômes en ressortent. D'abord un côté mélasse vient ajouter un aspect plus sucré à la bière. L'alcool embarque pour réconforter sensiblement le tout malgré les son haut taux d'alcool. Autrement dit, la sensation d'alcool ne ferait pas croire à une bière aussi forte, ce qui démontre l'équilibre de celle-ci. Ensuite, le cacao atteint les papilles accompagné d'une touche de vanille qui arrivent plus en finale en laissant encore un amertume qui vient supporter le côté cochonseté de la bière.

Dans la même gamme que la Péché Mortel de Dieu du Ciel!, mais avec une coche de plus en intensité et en alcool (la Péché Mortel est à 9.5%). De ce fait, c'est une bière que l'on prend qu'un seul verre, mais qu'on prend le temps de déguster et d'étirer au fil des conversations.

Disponibilité

Elle est disponible présentement en fût à MaBrasserie à 7$ le verre.

* N dans le tableau périodique